SOUTENIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE D’UNE MANIÈRE ENRICHISSANTE POUR TOUS

Communiqué de presse

27 janvier 2016

POUR DIFFUSION IMMEDIATE

 

Morocco: Soutenir le développement économique d’une manière enrichissante pour tous : la Maison de Vie, une initiative interculturelle d’agriculture bio de la Fondation du Haut Atlas et de l’engagement à l’action de la Clinton Clinton Global Initiative.

 

Monday, January 25th, 2016 – Akrich, rural commune of Tamesloht, Al Haouz province (27 km south of Marrakesh): Lundi 25 janvier 2016 – Akrich, commune rurale de Tamesloht, province d’Al Haouz (27 km au sud de Marrakech) : un esprit d’unité et d’espoir régnait ce lundi lors de la cérémonie de commémoration interculturelle de la nouvelle saison de plantation, qu’honorait la présence de M Dwight L. Bush, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Royaume du Maroc et de M. Younès El Badaoui, gouverneur de la province d’Al Haouz et qui représentait une nouvelle étape pour la Fondation du Haut Atlas (HAF) et son président, le Dr Yossef Ben-Meir.

Le changement définitif de portée et d’envergure de l’initiative innovante de la FHA, la Maison de Vie, a été célébré publiquement au cours de cette cérémonie. Cela améliore et renforce les relations intercommunautaires entre les musulmans marocains et les communautés juives marocaines et avait démarré en 2012 par un projet pilote bio à Akrich même, où un total de 90.000 semences et de plants fruitiers ont déjà été plantés à ce jour. En juillet 2015, en vertu des termes d’unengagement à l’action de la Clinton Global Initiative, la FHA avait lancé un programme de trois ans pour planter un autre million d’arbres dans des pépinières rurales attenant les sites funéraires juifs dans les provinces d’Azilal, d’Essaouira et de Ouarzazate, au profit de paysans musulmans défavorisés.

La Maison de vie fait partie intégrante de la campagne actuelle de la FHA, Un milliard d’arbres, qui comprend également une initiative éducative pour les écoliers du premier cycle, le projet Sami.  Dans l’ensemble, ce projet transformateur a déjà réussi à planter plus d’un million d’arbres indigènes et de plantes aromatiques et médicinales bio dans 13 provinces marocaines, avec l’engagement de l’élargir.

 

L’événement à la fois interreligieux, agricole et communal du lundi a réuni les communautés d’Akrich, d’Asni et d’Ourika qui participent aux projets de la FHA, ainsi que les membres de la communauté juive marocaine, des responsables marocains et américains et des sympathisants de la FHA.

Coïncidant avec Tou B’chevat, le Nouvel an juif des arbres, l’événement s’est déroulé autour de quatre éléments ; une visite effectuée par M. Jacky Kadoch, président de la communauté juive de Marrakech-Essaouira, au sanctuaire, vieux de 700 ans, de Raphaël Hacohen, qui jouxte la pépinière, notamment pour accomplir la prière rogatoire demandée par SM le Roi Mohammed VI en raison de l’importante sécheresse de cet hiver ; la plantation d’un figuier unique ; la distribution symbolique d’arbres mûrs – amandiers, figuiers, vigne et grenadiers – aux familles paysannes locales , et la signature du certificat de la Clinton Global Initiative qui s’est déroulée à l’ouverture d’un déjeuner communal réunissant environ 250 personnes. Les enfants en particulier ont occupé un rôle de premier plan, en tant que futurs gestionnaires de la terre. L’ambassadeur des Etats-Unis, M. Bush, a résumé l’événement comme une occasion unique de Morocco’s multiculturalismle multiculturalisme du Maroc et de soutenir le développement économique d’une manière qui enrichissante pour tous.

La Fondation du Haut Atlas (FHA) met en œuvre depuis 2000 des projets de développement principalement dans les zones rurales à travers le Royaume, en s’appuyant sur l’expérience de ses fondateurs au Corps de la paix. La FHA est une organisation américaine 501 (c) (3) et une association marocaine à but non lucratif. Elle bénéficie depuis 2012 du statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies.

La FHA utilise une approche démocratique participative dans la gestion de tous ses projets déterminés et gérés par les communautés locales, pour soutenir les efforts déployés par le Royaume du Maroc pour surmonter les pratiques de l’agriculture de subsistance qui sous-tendent la pauvreté rurale systémique et relever de graves défis environnementaux, notamment l’érosion des sols et la déforestation.

La Fondation cherche activement à acquérir de l’expertise au Maroc et est soutenue par des volontaires marocains et internationaux. La dynamique créée par cette équipe interculturelle offre une capacité unique de favoriser le développement humain.

 

Contact 

Dr. Yossef Ben-Meir

+212 (0)524 42 08 21

haf@highatlasfoundation.org

https://www.highatlasfoundation.org

LEAVE A COMMENT